Réussir une désinfection

Combattre des bactériesOn sort tout juste du temps des fêtes, période de réjouissances et de retrouvailles pour plusieurs. Avec toutes ces rencontres festives de proximité, viennent les risques de contagion des grippes et gastro-entérites. Le retour à la réalité devient donc une période difficile pour laquelle nous éprouvons souvent un sentiment d’impuissance face à la potentielle étendue dans nos milieux de travail ou de vie de nos virus et microbes. Pourtant, avec les bons produits nettoyants désinfectants et de bonnes techniques d’entretien, il est possible de contrôler les éclosions et de limiter les dégâts. 

Voici un résumé des bonnes pratiques pour mettre toutes les chances de votre côté : 

1. Choisir le bon produit nettoyant désinfectant

Tous les désinfectants ne sont pas efficaces contre tous les virus pathogènes. Cela est particulièrement vrai pour les virus causant la gastro-entérite. Il faut chercher un produit possédant un DIN (numéro d’identification de drogue) attribué par Santé Canada. Il faut également s’attarder aux allégations d’efficacité du produit. Parmi les micro-organismes énumérés sur les étiquettes et/ou sur la littérature technique, on doit retrouver que le produit tue les norovirus (ou le virus du Norwalk) et celui de l’influenza A.

Par exemple, dans notre gamme de produits Lépine, le DESINFEKT et le KO+ sont deux désinfectants qui, si vous suivez tous les conseils de cet article, ont les propriétés nécessaires pour vous débarrasser des deux contaminants.

2. Propreté de la surface

En effet, pour atteindre toute l’efficacité voulue, le désinfectant ne doit pas être appliqué sur une surface sale. De plus, si un détergent autre que le désinfectant est utilisé pour nettoyer la surface avant l’application du germicide, on doit s’assurer que celui-ci soit compatible et que les résidus laissés sur la surface ne puissent pas neutraliser l’effet germicide. Le meilleur moyen d’y arriver est d’utiliser le même produit pour nettoyer ET désinfecter la surface.

3. Respecter le temps de contact

Tous les désinfectants possèdent un temps de contact minimum leur permettant de tuer les micro-organismes. On doit lire l’étiquette ou le bulletin technique et s’assurer de conserver la surface mouillée pendant la période de temps indiquée sur le mode d’emploi du produit. Attention! Il ne suffit pas de vaporiser et d’essuyer. Il est important de laisser la surface mouillée pendant toute la durée prescrite. De plus, assurez-vous que le temps de contact que vous utilisez en référence correspond à l’organisme que vous désirez éradiquer : l’étiquette peut donner plusieurs informations différentes selon l’utilisation souhaitée.

4. Effectuer le bon dosage

Les produits concentrés doivent être préalablement dilués au dosage prescrit pour désinfecter la surface. On doit donc s’assurer que la dilution soit effectuée correctement pour que le but soit atteint. Contrairement à ce qu’on pourrait penser, un dosage plus élevé n’entraînera pas une plus grande efficacité du produit. Les dosages indiqués représentent la concentration optimale selon l’utilisation. De plus, un trop haut dosage pourrait même avoir des effets négatifs : gaspillage de produit, impact environnemental, bris de la surface sont parmi les conséquences potentielles d’un surdosage de votre solution.

5. S’attarder aux endroits fréquemment touchés

Lorsqu’on effectue la désinfection, on ne doit pas négliger les objets fréquemment touchés comme les poignées de portes, les interrupteurs, les photocopieurs, les téléphones, etc.

Si un chiffon est utilisé pour appliquer la solution désinfectante, on doit s’assurer de la compatibilité de ce dernier. En effet, certains chiffons, comme le coton, peuvent abaisser la quantité d’actif disponible et nuire à la désinfection.

Enfin, rincer ou pas la surface est une question fréquemment posée. D’entrée de jeu, mentionnons que cette étape ne fait pas partie intégrante de la désinfection. L’idée est de voir sur quelle surface a été appliqué le produit. S’il s’agit d’une surface sujette à contact avec des aliments, elle doit être rincée à l’eau potable. Il peut s’agir également d’un objet pouvant être porté à la bouche par un enfant. Dans cet exemple, le rinçage est également requis. Pour le reste, il s’agit de voir si les résidus laissent une mauvaise apparence à la surface traitée.

N’hésitez pas à nous consulter pour connaître nos solutions en matière de désinfection!